Rechercher

Est-ce que le microblading fait mal ?

Provenant d'une technique ancestrale japonaise, le microblading rencontre un franc succès depuis quelques années déjà. Depuis 2016, avoir des sourcils bien fournis est devenu une nouvelle mode, voire un incontournable pour les « make-up addict ». Le micro-blading permet d'obtenir des sourcils parfaits, sans dénaturer leur aspect naturel. Si cette technique séduit de plus en plus de monde, la question de douleur reste un frein pour certaines personnes. Est-ce que le microblading fait mal ? Comment se présente la douleur ? Qu'en est-il des jours suivant l'intervention ? On lève le voile sur cette fameuse technique de maquillage permanent.




Le microblading, qu'est-ce que c'est ?

Les techniques de maquillage ont bien évolué ces dernières années, entraînant un véritable boom sans le secteur de la beauté. Après la dermo-pigmentation, le microblading fait sa grande entrée dans le monde du maquillage. Cette méthode de maquillage permanent consiste à pigmenter la peau, en vue de réaliser une imitation parfaite des sourcils naturels.

Le microblading est effectué à l'aide d'un stylo métallique et de nano-aiguilles chargées d'introduire les pigments sous la peau. Le procédé s'apparente au maquillage permanent, à la seule différence que les aiguilles ne pénètrent pas aussi profondément dans l'épiderme. Ainsi, il s'agit d'une technique moins douloureuse que la dermo-pigmentation permanente ou le tatouage.

Le microblading : une douleur subjective

Doit-on craindre le maquillage semi-permanent des sourcils ? C'est une question qui revient très souvent, en raison de la nature même de la méthode. Il est vrai qu'il n'est jamais rassurant de se faire insérer des aiguilles sous la peau, même si celle-ci sont très fines.

Il est courant que certaines personnes n'ont pas du tout mal durant la séance, mais il arrive aussi que d'autres ressentent une certaine gêne. Ce qui est sûr, c'est que le microblading n'est pas aussi douloureux qu'on ne pourrait l'imaginer. Les aiguilles pénètrent uniquement sur la partie superficielle de l'épiderme, ce qui en fait une procédure tout à fait bénigne. Durant le processus, il est possible de ressentir quelques picotements, un inconfort, ou de légères douleurs, mais sans plus.

Par ailleurs, on ne peut pas généraliser les impacts liés au microblading, car de nombreux facteurs entrent en compte. L'intensité de la douleur est propre à chaque personne, mais surtout à chaque type de peau. Une personne ayant déjà effectué des opérations similaires par le passé possède certainement une peau beaucoup plus sensible. Celle-ci est susceptible d'avoir plus mal qu'une autre qui n'a jamais touché à sa peau.

Cicatrisation, résultats et durée

Les jours suivant le traitement, un entretien spécifique est requis, afin d'accélérer la cicatrisation et garder ainsi les nouveaux sourcils plus longtemps. Il est impératif de garder les sourcils à l'abri de l'humidité, du soleil et des rayons UV. Il faut également veiller à bien hydrater sa peau, à l'aide d'une solution douce, et éviter de pratiquer du sport.

Notez également que les sourcils paraissent plus foncés après l'intervention, mais s'estomperont peu à peu avec le temps. Quelques croûtes peuvent apparaître, mais disparaîtront au fur et à mesure. Il est fortement déconseillé de les gratter ou de toucher la zone sensible durant la cicatrisation. En cas de douleurs, vous pouvez consulter un professionnel, ou la technicienne en charge du microblading.

#Ayshbrows

Nous contacter

© 2019  All rights reserved